Rechercher
  • Morgane Chevallier

Les différentes structures de soins psychiques

Il existe une diversité de structure de soins psychiques. Il est parfois difficile de s'y retrouver. Vous trouverez dans cet article une présentation par ordre alphabétique des différentes structures et leur spécificité :

  • AFT (Accueil Familial Thérapeutique)

  • Appartement thérapeutique

  • CAMSP (Centre d'Action Médico-Sociale Précoce)

  • CATTP (

  • CMP

  • CMPP

  • ESAT

  • Hôpital de jour

  • Hôpital de nuit

  • Hospitalisation à temps complet en service de psychiatrie

  • IME (Institut Médico-Educatif)

  • MAIA (Méthode d'Action pour l'Intégration des services d'aide et de soins pour l'Autonomie)

  • PMI (service de Protection Maternelle et Infantile)

  • SAMSAH (Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapé.e.s)



L'ACCUEIL FAMILIAL THERAPEUTIQUE (AFT) :


L'accueil familial thérapeutique est une alternative à l'hospitalisation à temps complet ou peut être envisagée à la suite d'une hospitalisation. Il s’agit notamment d’une phase de réadaptation et d’acquisition d’une certaine autonomie au cours de laquelle la prise en charge sociale et affective prend une dimension importante.


Pour les enfants, l’accueil familial présente l’avantage d’introduire une distance dans la relation de l’enfant et de ses parents en vue de faciliter un réaménagement des rapports familiaux, une réappropriation de son histoire ou un déroulement de celle-ci sans rupture. La famille est naturellement accompagnée par les membres de l’équipe soignante du secteur au cours de rencontres.


Qui peut en bénéficier ? :

L’accueil s’adresse à des patients adultes ou enfants susceptibles de retirer un bénéfice d’une prise en charge dans un milieu familial, notamment lorsque le maintien ou le retour à domicile ne paraît pas toujours souhaitable ou possible.






L'APPARTEMENT THERAPEUTIQUE :


Les appartements thérapeutiques ont pour but de favoriser la réinsertion sociale de patients dont le passé en institution psychiatrique est souvent important. L’appartement est situé en ville. Il est généralement loué par l’établissement psychiatrique de référence ou par une association.

L'appartement est mis à disposition de quelques patients pour des durées limitées et nécessitant une présence importante, sinon continue, de personnels soignants. La vie des patients doit tendre à se rapprocher d’un quotidien « normal » : association à l'organisation, à la gestion du quotidien à l'intérieur de l'appartement ; ouverture sur la ville/le village, soins à l'extérieur, participation à la vie locale...


Qui peut en bénéficier ? :

Les personnes ayant été internées ou pris en charge de manière soutenue pour des problématiques psychologiques, et nécessitant un accompagnement important pour retrouver une existence autonome.






CMP (Centre Médico-Psychologique) :


Les centres médico-psychologiques (CMP) sont des institutions publiques, les prises en charges y sont gratuites car elles sont remboursées par la sécurité sociale sans avoir à avancer les frais. Les CMP sont rattachés à un hôpital dont ils dépendent du service de psychiatrie.


Missions :

Les CMP ont pour missions l'accueil, l'évaluation, l'orientation, la prévention, le diagnostics et l'accompagnement psychologique. Ils peuvent parfois proposer des interventions à domicile, en articulation avec ou pas une hospitalisation.

On y propose généralement des séances individuelles auprès d'un.e psychologue mais aussi des ateliers ou des séances de groupe.


Composition professionnelle :

On y trouve généralement une équipe pluridisciplinaire permettant une prise en charge complète et adaptée aux patients :

  • médecin psychiatre/pédiatre

  • psychologues

  • infirmières

  • assistant.e.s sociales

  • psychomotricien.ne.s

  • secrétaire

  • cadre de santé...

Qui peut en bénéficier ? :

Toute personne souffrant de difficultés psychologiques ou souhaitant venir en aide à une personne en détresse. La personne sera accueillie par un infirmier et pourra bénéficier d'une évaluation et d'une orientation.

On y accueille des enfants, des adolescents et des adultes. Souvent les CMP sont spécialisés pour une certaine tranche d'âge, on trouve ainsi des CMP enfants/ado et des CMP adultes.






CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) :


Les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques (CMPP) sont des centres de consultation, de diagnostic et de soins pour les enfants de 0 à 20 ans. Ils ont un fonctionnement très similaire aux CMP mais ont une limitation en fonction de l'âge des patient.e.s.






CAMSP (Centre d'Action Médico-Sociale Précoce) :


Les CAMSP sont des centres publiques et gratuits de dépistage, de diagnostic, de traitement et de rééducation des jeunes enfants en situations de handicap avant leur entrée à l'école. Le financement de ces centres est assuré par le conseil départemental et la caisse d'assurance-maladie. Les CAMSP peuvent fonctionner dans les locaux d’un établissement (centre hospitalier, consultation de PMI – protection maternelle et infantile, CMPP – centre médico-psycho-pédagogique) ou au domicile des familles.


Missions :

Leur objectif est d'accompagner les enfants porteurs de handicap et leur famille afin de les développer au maximum de leurs potentialités, de les aider dans l’acquisition de leur autonomie et de développer leurs capacités de communication. Les séances de rééducation se déroulent ponctuellement dans la journée.

L’équipe assure un rôle de guidance familiale et facilite l'inclusion scolaire à l'école maternelle.

Dans certains CAMSP, vous pourrez y trouver outre les soins des services d'aide à l'intégration, de soutien à la famille, des groupes de paroles, soutien auprès des équipes éducatives accueillant les enfants…


Composition professionnelle :

On y trouve généralement une équipe pluridisciplinaire médicale, paramédicale et éducative permettant une prise en charge complète et adaptée :

  • des médecins psychiatres et pédiatres

  • des psychologues clinicien.ne.s

  • de personel de rééducation

  • d'auxiliaires médicaux

  • d'éducateurs de jeunes enfants

  • un.e orthophoniste

  • un.e psychométricien.ne

  • un.e ergothérapeute

  • des infirmier.e.s

  • un.e assistant.e sociale

  • un.e secrétaire médicale

  • un.e cadre de santé...

Qui peut en bénéficier ? :

Les CAMSP sont spécialisés dans la petite enfance, seuls les enfants de 0 à 6 ans peuvent y être accueillis. Ils peuvent être polyvalents et accueillir tous les enfants en situation de handicap (moteurs, sensoriels, mentaux, psychiques) ou être spécialisés dans la prise en charge d'une déficience : visuelle, motrice...


L’accord de la CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) n’est pas indispensable pour un premier accueil, mais un avis favorable de cette instance devient nécessaire au-delà de 6 mois de prise en charge.


Les frais de transport des enfants et adolescents en situation de handicap pris en charge par des CAMSP sont intégralement remboursés par la sécurité sociale. Toutefois, la prise en charge des frais nécessite une prescription médicale de transport avec demande d’accord préalable.








CATTP (Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel) :


Les CATTP sont des structures publiques dont l'accès est gratuit. Ils ont pour but de maintenir ou de favoriser l'autonomie des personnes accompagnées par des actions de soutien et de thérapie de groupe. La prise en charge est plus ponctuelle que dans un hôpital de jour mais plus importante que dans un CMP. Les CATTP représentent ainsi une alternative à l'hospitalisation.


Missions :

Ce sont des lieux d’accueil, d’échanges et d’écoute, où aucun travail de suivi médical n’est effectué, il s'agit avant tout d'un travail d’accompagnement. On y propose sur des demi-journées des d’activités adaptées visant à éviter l’isolement et la perte des capacités relationnelles, affectives, ou cognitives.

Les activités peuvent être très diverses : sport, atelier vidéo, musique... Il s'agit d'une structure souple, la fréquence et la régularité des activités sont variables selon chaque personne et de ses difficultés quotidiennes.


Composition professionnelle :

On y trouve généralement une équipe pluridisciplinaire permettant une prise en charge complète et adaptée aux patient.e.s :

  • des médecins psychiatres

  • des psychologues clinicien.ne.s

  • des infirmier.e.s

  • un.e assistant.e sociale

  • un.e secrétaire médicale

  • un.e cadre de santé...


Qui peut en bénéficier ? :

Les CATTP s’adressent aux personnes ayant des difficultés psychologique, vivant à leur domicile et qui de par ces difficultés souffrent d’isolement. Il faut que les personnes soient considéré.e.s comme stabilisé.e.s pour pouvoir être suivies au CATTP. Elle est orientée nécessairement par un médecin.

Un contrat thérapeutique est instauré avec chaque usager, ce contrat n’a aucune obligation de soins.









ESAT (Etablissement ou Service d'Aide par le Travail) :


Les ESAT sont des établissements médico-sociaux qui offrent aux personnes handicapées des activités diverses à caractère professionnel et un soutien médico-social et éducatif en vue de favoriser leur épanouissement personnel et social.


Missions :

L'ESAT permet à des adultes handicapés n’ayant pas acquis suffisamment d’autonomie pour travailler en milieu ordinaire, de pouvoir exercer une activité professionnelle dans un milieu protégé. Le but de l'ESAT est de :

  • permettre aux adultes en situation de handicap d’être reconnus comme des citoyens à part entière.

  • faire reconnaître l’utilité sociale des adultes en situation de handicap.

  • permettre aux personnes accueillies d’assumer des responsabilités et de gérer leur vie personnelle.

  • d'aider à l’acquisition de la plus grande autonomie possible, que l’insertion soit réalisable ou non.

Les travailleurs perçoivent une rémunération comprise entre 55 % et 110 % du Smic horaire, dans la limite de la durée légale du travail. Cette rémunération garantie est composée d'une partie financée par l'ESAT et d'une aide au poste qui correspond à la participation de l'État au financement de la garantie de rémunération. Les activités de soutien (formations …), les transports, la mutuelle, les vêtements professionnels et leur entretien sont également pris en charge.


Qui peut en bénéficier ? :

Les ESAT accueillent des personnes handicapées âgées d’au moins 20 ans (certaines exceptions permettent l'admission en ESAT dès l’âge de 16 ans). Il faut que la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ait constaté que les capacités de travail ne leur permettent de travailler dans une entreprise ordinaire ou dans une entreprise adaptée (ex. atelier protégé) ou pour le compte d’un centre de distribution de travail à domicile (CDTD), ni d’exercer une activité professionnelle indépendante.

À l’issue de la période d’essai (habituellement de 6 mois) au sein de l’ESAT, la commission prononce la décision définitive d’admission. La personne handicapée accueillie en ESAT n’a pas le statut de salarié soumis au Code du travail, ne bénéficie pas d’un contrat de travail et ne peut faire l’objet d’un licenciement. Cependant, elle doit signer avec l’ESAT un contrat de soutien et d’aide par le travail. Ce contrat est conclu pour une durée d’un an et est reconduit chaque année par tacite reconduction.








HÔPITAL DE JOUR :


Les hôpitaux de jour sont des structures publiques généralement situés à l’extérieur de l’hôpital. Ils assurent des soins polyvalents et individualisés en journée afin d’optimiser l’insertion des personnes dans leur milieu familial, scolaire ou professionnel. Cela permet aux patient.e.s de résider chez eux et de ne pas être hospitalisé.e.s à temps plein.


Missions : L'hôpital de jour assure des soins polyvalents, individualisés, adaptés et intensifs durant la journée. Son but est de favoriser l'insertion ou la réinsertion des personnes à travers des actions socio-thérapeutiques, éducatives et d'accompagnement dans les prises en soins médicamenteuses.

Ainsi son objectif est de favoriser l'autonomie et l'intégration dans la société.


L'hôpital de jour peut accueillir des enfants et des adolescents à temps complet ou à temps partiel, lui proposer des activités éducatives, thérapeutiques, des moments scolaires etc… La réintégration ou le maintien avec le milieu scolaire est un souci permanent que les équipes s’efforcent de concilier avec la nécessité de soins. Cette formule permet à l’enfant de bénéficier d’un accompagnement thérapeutique à travers des activités individuelles ou de groupe. Celles-ci sont multiples et servent de support à l’expression de l’enfant. Le rôle de la famille est préservé car l’enfant retourne auprès de ses parents à la fin de la journée.


Composition professionnelle : On y trouve généralement une équipe pluridisciplinaire permettant une prise en charge complète et adaptée aux patient.e.s :

  • un.e médecin psychiatre

  • un.e psychologue

  • des infirmier.e.s

  • des aides-soignant.e.s ou agents des services hospitaliers

  • un.e assistant.e sociale

  • un.e cadre de santé

  • un.e secrétaire


Qui peut en bénéficier ? :

Les hôpitaux de jours accueillent des personnes présentant des troubles psychologiques, psychiques ou psycho-sociaux. Ils peuvent accueillir des enfants, adolescents ou des adultes selon les services.

Les troubles qui peuvent faire l’objet d’une hospitalisation de l’enfant sont l’autisme, les carences éducatives, les inadaptations graves au milieu scolaire.









HÔPITAL DE NUIT :


L'hôpital de nuit est une unité de soins psychiatriques à temps partiel, qui assure une prise en charge thérapeutique de fin de journée, une surveillance médicale de nuit et de fin de semaine. La nuit peut représenter un moment de recrudescence de phénomènes anxieux, certains patients nécessitent une prise en charge la nuit et le week-end.


Missions :

L'hôpital de nuit constitue une alternative entre l’hospitalisation à temps complet et le suivi ambulatoire. Ce service permet de prendre en charge des personnes pouvant sortir la journée, soit pour se rendre au travail soit pour fréquenter une autre institution de soin


Composition professionnelle :

On y trouve généralement une équipe pluridisciplinaire permettant une prise en charge complète et adaptée aux patient.e.s :

  • des médecins psychiatres

  • des psychologue

  • des infirmier.e.s

  • des aides-soignant.e.s...

Le personnel de ces structures est identique à celui d’une unité d’hospitalisation à temps complet.


Qui peut en bénéficier ? :

L'hospitalisation de nuit s'adresse aux patient.e.s présentant une certaine autonomie dans la journée mais nécessitant une prise en charge la nuit. Les personnes bénéficiaires sont souvent en voie de réadaptation mais sont encore fragiles, et ont besoin d'un milieu rassurant et de soins dispensés par une équipe soignante qu'elles connaissent bien.

L'admission à l'hôpital de nuit est demandée principalement par le médecin psychiatre référent mais aussi parfois par le médecin traitant.








HOSPITALISATION A TEMPS COMPLET EN PSYCHIATRIE :


Ce service de psychiatrie répond aux besoins de santé mentale d’une population d’adultes, d’enfants ou d’adolescents et fonctionne 24 heures sur 24. On y assure les soins, la prévention et le diagnostic.


Missions :

L'unité d'hospitalisation à temps complet assure l’accueil, l’évaluation et la prise en soins des patients présentant des troubles psychiatriques aigüs et nécessitant pour un temps limité des soins et une surveillance constante.

Les orientations de ces unités peuvent être spécifiques : géronto-psychiatrie, d’alcoologie, toxicomanie, déficiences mentales profondes…


Composition professionnelle :

On y trouve généralement une équipe pluridisciplinaire permettant une prise en charge complète et adaptée aux patient.e.s :

  • des infirmier.e.s qui assurent des soins et une surveillance continue de jour et de nuit

  • un.e médecins psychiatre

  • un.e médecin généraliste

  • un.e psychologues

  • un.e assistant.e sociale

  • un.e cadre de santé

  • des agents des services hospitaliers

  • un.e secrétaire...

Qui peut en bénéficier ? :

L'unité d'hospitalisation à temps complet accueille toute personne en situation de crise aigüe psychiatrique.

Les personnes sont hospitalisées selon trois modes :

  • l’hospitalisation libre avec consentement du patient (HL)

  • l’hospitalisation en soins psychiatriques sans consentement à la demande d’un tiers (SPDT). Les soins sont demandés par une personne qui connaît le/la patient.e (ex: un membre de la famille, un.e compagnon...).Deux conditions doivent être respectées : les troubles que présente le/la patient.e rendent impossible son consentement ET son état impose des soins immédiats assortis d’une surveillance constante en milieu hospitalier. Le/la directeur.rice prononcera l'admission du patient sur présentation de deux certificats médicaux et de la demande d’admission formulée par du tiers.

  • l’hospitalisation d’office en soins psychiatriques sur décision du représentant de l'Etat (SPRE), cette dernière est prononcée par le préfet. Le/la patient.e présente des troubles mentaux nécessitant des soins ET compromettant la sûreté des personnes ou qui portent atteinte, de façon grave à l’ordre public.







PMI (service de Protection Maternelle et Infantile) :


Les PMI sont des services gratuits départementaux chargés d’assurer la protection sanitaire de la mère et de l’enfant. Ces services ont un rôle de prévention dans le domaine de la santé, du développement et de l’éducation auprès des familles et des enfants. Ils préparent également les futurs parents et toute la famille à l’arrivée du bébé en répondant à toutes leurs questions. Les consultations sont ouvertes aux parents et à leurs enfants jusqu’à l’âge de six ans.


Missions :

Les services de PMI organisent des consultations et des actions médico-sociales de prévention et de suivi en faveur des femmes enceintes, des parents et des enfants de moins de 6 ans, ainsi que des activités de planification familiale et d’éducation familiale.

Les centres de PMI proposent :

  • un suivi pendant et après la grossesse

  • un accueil de puériculture avec entretien, pesée, conseils (soutien à la parentalité, alimentation, hygiène, développement de l’enfant…)

  • un suivi médical préventif en maternelle (dépistage, développement psychomoteur, vaccinations)

  • des permanences de sages-femmes

  • des activités d’éveil et de soutien à la parentalité

  • le conseil familial et conjugal

  • l'information sur les droits sociaux et démarches à effectuer

  • les entretiens préalables a une demande d'interruption volontaire de grossesse

  • des conseils et un accompagnement par rapport à la vie sexuelle et affective (dépistage, contraception…)

  • les actions de prévention de la maltraitance et de protection des enfants de - 6 ans

  • les bilans de santé des 3-4 ans (vision, audition, langage, adaptation, état vaccinal)


Composition professionnelle :

On y trouve généralement une équipe pluridisciplinaire permettant une prise en charge complète et adaptée aux parents et leur.s enfant.s :

  • des médecins

  • des puéricultrices

  • des sages-femmes

  • des psychologues

  • des assistantes sociales

  • un.e orthophoniste

  • des auxiliaires de puériculture

  • des éducateurs.rices de jeunes enfants...


Qui peut en bénéficier ? :

Tous les femmes enceintes et leur compagnon qui le souhaitent durant leur grossesse et après jusqu'à ce que l'enfant ait 6 ans.

Les consultations dispensées par les professionnels sont toujours gratuites et accessibles à tous. Pédiatrie, consultations de puériculture, séances de vaccinations, bilan de santé…