top of page
Rechercher
  • Morgane Chevallier

Le syndrome pré-menstruel (SPM)

Il est tout à fait normal de ressentir des changements d'humeur à l'approche de ses règles, mais si les symptômes que vous ressentez vous empêchent de vivre normalement n'hésitez pas à consulter un professionnel afin vous aider à mieux vivre ces périodes de votre cycle menstruel.


Environ 75% des femmes éprouvent des symptômes légers à modérés durant les jours qui précèdent leurs règles, ces symptômes sont liés aux changements hormonaux du cycle menstruel (ex : crampes, poitrine douloureuse, irritabilité, maux de têtes…). Ces symptômes sont désagréables mais n’empêchent pas la personne de poursuivre sa vie comme à son habitude.

Environ 20% des femmes ont des symptômes suffisamment intenses pour perturber leurs activités quotidiennes.

Environ 5% des femmes connaissent ce qu’on appelle un trouble dysphorique prémenstruel (TDP). Le TDP se caractérise par des symptômes pré-menstruels très intenses handicapant fortement la vie de la personne. La femme va généralement avoir des crampes très fortes l’empêchant de faire toute activité physique et de se concentrer sur des tâches. Elle peut aussi se sentir profondément triste pendant quelques jours, cela se rapprochant beaucoup d’un vécu dépressif.


Causes et facteurs de risques:

Le changement hormonal dans le cycle menstruel est le principal facteur qui influence l’humeur et le sentiment de tristesse. Des évènements extérieurs comme le stress, l’histoire de vie de la personne et les variations de saisons peuvent également influencer ces ressentis.

Traitement :

Les femmes qui souffrent d’un syndrome prémenstruel handicapant pour leur vie peuvent consulter un endocrinologue (médecin spécialiste des hormones) ou un gynécologue. Il a été remarqué que les femmes qui prennent la pilule souffrent moins de syndrome prémenstruel, car la pilule vient réguler les hormones de manière artificielle.

bottom of page