top of page
Rechercher
  • Morgane Chevallier

Les troubles obsessionnel-compulsifs (TOC)

Les troubles obsessionnel-compulsifs (TOC) se caractérisent par des obsessions (des pensées revenant de manière systématique et incontrôlable) qui sont sources d’anxiété et de mal être pour la personne, et des compulsions (des comportements visant à neutraliser l’anxiété causée par ces pensées).


On retrouve souvent parmi les obsessions :

  • La peur répétée d’être contaminé (ex : en serrant les mains…)

  • Les doutes répétés (ex : « est-ce que j’ai bien fermé la porte/le gaz ? »…)

  • Le besoin de mettre les choses dans un ordre particulier (ex : tout doit être symétrique…)

  • Les impulsions (peur de dire des choses horribles ou d’agresser quelqu’un) (ex : jurer à l’église, pousser quelqu’un dans le métro…)

  • Des représentations sexuelles (ex : une image pornographique récurrente…)

Pour contrer ces pensées obsessionnelles, les personnes ayant des TOC utilisent souvent un comportement répétitif en réponse (ex : se laver les mains, revenir vérifier plusieurs fois que la porte est fermée, toucher des objets/des personnes…) ou des actes mentaux (ex : compter, prier, répéter des mots de manière silencieuse…). Ces gestes ont pour but d’apaiser la personne en diminuant la souffrance et l’anxiété qui accompagne ces pensées. Ces gestes ne sont pas en rapport de manière réaliste avec les pensées qu’elles sont supposées neutraliser. Il est très difficile pour les personnes ayant des TOC de résister au besoin d’effectuer ces gestes, sous peine de se sentir vraiment mal.

Les TOC handicapent la vie des personnes en leur faisant perdre beaucoup de temps (au minimum une heure par jour) et en causant une souffrance marquée. Parfois les personnes peuvent devenir incapables de lire ou de compter à cause de ces pensées intrusives qui reviennent les perturber, cela pouvant aussi affecter leur scolarité, leur travail et leur vie relationnelle. Les personnes peuvent reconnaitre que leurs TOC sont excessifs ou déraisonnables.



QUELQUES CHIFFRES UTILES :

  • 1,2% de la population aurait des TOC

  • L’âge moyen d’apparition est autour de 18 ans même s’il y a des apparitions plus précoces

  • les hommes ont tendance à développer des TOC plus tôt (25% ont des TOC avant l’âge de 10 ans) que les femmes

  • un quart des personnes souffrant de TOC font une tentative de suicide

Causes et facteurs de risques :

Des évènements stressants ou traumatisants durant l’enfance (ex : séparation, mort d’un parent, agression, abus…) sont associés à un risque fort de développer des TOC. Il y a également un facteur génétique dans le développement de TOC.

Traitement :

Les psychothérapies sont un bon moyen d’apaiser la souffrance de la personne et de l’accompagner vers un rétablissement. Dans le cas des TOC les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) se montrent particulièrement efficace.

bottom of page